Mon bel écran, dis-moi qui est encore belge...

Mon bel écran, dis-moi qui est encore belge...

La RTB(F) face au débat identitaire wallon (1962-2000)
Presses universitaires de Namur | Histoire, Art et Archéologie


Depuis les débuts de la télévision en Belgique, Flamands et francophones regardent des programmes différents sur leur petit écran. Dix ans avant la création de Communautés et de Régions distinctes, la RTB et la BRT se sont engagées sur des voies différentes et ont sans nul doute contribué à creuser le fossé culturel entre les deux principales Communautés du pays. Penchés sur leur télévision respective, les francophones et les néerlandophones se seraient-ils en quelque sorte perdus de vue ? Une chose est sûre : la BRT a participé de manière significative à l'édification d’une identité flamande forte et cohérente. Quel rôle la RTB(F) a-t-elle pu jouer dans les débats qui, depuis les années 1960, tentent de définir les identités wallonne, bruxelloise ou belge francophone ? L’ambition de cet ouvrage est justement de décrire, à partir d’un échantillon particulier, les images que la RTB(F) renvoie à ce public qu’on désigne désormais comme la « Communauté Wallonie-Bruxelles ».

Anne Roekens est docteure en histoire de l'Université Catholique de Louvain. Actuellement, elle est maître de conférences au Département histoire des Facultés universitaires Notre-Dame de la Paix (Namur), où elle enseigne l'analyse de documents iconographiques, l'histoire des propagandes au XXe siècle et la critique historique. Ses recherches portent principalement sur l'histoire et l'analyse des médias et sur la construction des identités collectives.




Nous Vous Suggérons Aussi

L'écran contre-attaque
Actualités filmées belges de la 2ème Guerre mondiale
Bénédicte Rochet

Collection

Histoire, Art et Archéologie

Sujets

Art et histoire : Histoire