Dans les coulisses d'un enseignement bilingue (langue des signes - français) à Namur

Dans les coulisses d'un enseignement bilingue (langue des signes - français) à Namur

Le groupe de réflexion sur la Langue des Signes Française de Belgique (LSFB)
Laurence Meurant, M. Zegers de Beyl
Presses universitaires de Namur | Transhumances n° 11


Un ouvrage entièrement bilingue, réalisé par des enseignants et pour les enseignants

L'originalité de cette publication est au premier chef son caractère bilingue, puisqu'il est consultable soit en français soit en langue des signes de Belgique francophone (LSFB) grâce aux trois DVDs qu'il contient.

Lorsqu'a démarré le travail du groupe namurois de réflexion sur la langue des signes, en octobre 2004, il s’agissait de créer un moment et un lieu de rencontre avec des personnes ressources (adultes sourds locuteurs de la LSFB, enseignants de langue des signes, interprètes, etc.) pour accueillir et déployer les questions des enseignants du projet bilingue d’Ecole et Surdité. Des questions de langue que les enseignants allaient découvrir quotidiennement, lors de leurs préparations de cours, dans les interactions en classe ou encore lors des évaluations des élèves. Des questions qui, dès lors, ne pouvaient avoir déjà été traitées telles quelles ailleurs. Le programme était celui d’une recherche-action centrée sur la langue des signes de Belgique francophone (LSFB) en tant que langue d’enseignement et langue enseignée.

Par cet ouvrage, les auteurs voudraient montrer à quel point il est instructif pour chacun, Sourd ou Entendant, enseignant ou non, interprète ou non, de faire l’expérience de la rencontre entre cultures sourde et entendante, et d’être poussé à l’effort d’un recul analytique sur sa langue et sur la langue de l’autre. Ce travail vise aussi à souligner la nécessité d’une réflexion sur la langue des signes pour ceux qui enseignent cette langue et dans cette langue.

Chaque chapitre est consacré aux spécificités linguistiques de l’enseignement en immersion en LSFB et se fonde sur des exemples concrets de situations d’enseignement : la création d’une comptine en LSFB en maternelle, la traduction du français vers la LSFB d’une histoire faite de jeux de mots (Le Prince de Motordu, de Pef) dans le cadre d’un cours de français en début de primaire, l’utilisation de la LSFB dans les leçons et les évaluations de mathématiques, etc. Par ces éclairages variés, le livre souligne la richesse que révèle la LSFB lorsqu’elle est considérée non pas comme un outil de remédiation, mais plutôt comme une langue à part entière, témoin du patrimoine culturel de notre société.

Les auteurs:

Les auteurs Sourds ou Entendants, professeurs de langue des signes, institutrices, interprètes ou étudiants, les auteurs des différents articles qui composent cet ouvrage ont tous participé aux travaux de réflexion du groupe "LSFB".

Laurence MEURANT est Chargé de recherches pour le F.R.S.-F.N.R.S. aux Facultés Universitaires Notre-Dame de la Paix à Namur et est responsable du groupe de réflexion sur la LSFB depuis sa création. Marie ZEGERS DE BEYL est diplômée de l’Université de Paris 8 en linguistique et en didactique de la langue des signes française et termine un master en langues et littératures françaises et romanes ; elle a collaboré à la direction du groupe jusqu’en 2008.

Cette publication a pu être réalisée grâce à l’aide du Prix Clinique de Beloeil, co-fondé par APEDAF, CREE, FFSB. Le travail dont elle est l’objet a été rendu possible par le soutien de CERA, du Prix Clinique de Beloeil, de la Fondation Van Goethem - Brichant et des Facultés Universitaires Notre-Dame de la Paix (FUNDP) à Namur.




Nous Vous Suggérons Aussi

Collection

Transhumances