Coopération, Développement, Université : subtil (dés)équilibre

Coopération, Développement, Université : subtil (dés)équilibre

Coordination éditoriale de Marcel Rémon
Presses universitaires de Namur | Éclairage Nord-Sud


Est-ce que la coopération universitaire au développement est vraiment spécifique, ou simplement « n'est-elle que » une coopération universitaire comme les autres, mais dans un contexte particulièrement complexe ? Pour répondre à cette question, un panel d'acteurs de cette coopération, du Nord et du Sud, venant principalement des sciences humaines, se sont réunis autour d'un texte de Jacques Fierens, volontairement provocateur et interpellant, afin de proposer une vision à plusieurs voix de la coopération universitaire au développement.

Cet ouvrage se veut un ouvrage de réflexion sur le rôle et les enjeux de la coopération universitaire : y a-t-il vraiment coopération ou simple transfert de savoir ; peut-on vraiment faire de la recherche de haut niveau avec le Sud ; quel intérêt y a-t-il pour l’universitaire du Nord, s’il y en a un ; une coopération universitaire équilibrée est-elle possible ? Regard critique ou plutôt autocritique d’acteurs de cette coopération, cet essai ne remet jamais en cause l’importance pour les universitaires de coopérer ensemble, quelle que soit l’origine géographique des partenaires.

Autour d'une réflexion de Jacques Fierens, avec les contributions de : Monique Goyens, Naji Habra, Charles Kabwigiri, Stéphane Leyens, Michel Molitor, Bernard Mumpasi Lututala, Charles Ntampaka, Marcel Rémon, Benoît Rihoux