Une pensée de l'écart et de la fête

Une pensée de l'écart et de la fête

Hommage à Georges Thill
Coordination éditoriale de Françoise Warrant
Contributions de Jean-Marie Chapelle, Albert Charlier, Augustin Cihyoka Mowali, Philippe De La Saussay, Jean-Pierre Ezin, Bernard Feltz, Jean Frenay, Jean-Marie Giffroy, Peter Kemp, Dominique Lambert, Marie-Agnès Leclercq, Marie Mandaraka, Egbert Meert, Riccardo Petrella, Teresa Rojo, Marc Sapir, Fatou Sarr, Camille Schmitz, Dominique Vinck, Christine Von Fürstenberg, Nina Voskoboïnikova, Françoise Warrant
Presses universitaires de Namur | Prelude


Mathématicien, chercheur en physique des particules élémentaires, puis professeur ordinaire au département interdisciplinaire Sciences, philosophies sociétés de la Faculté des sciences à l'Université de Namur qu’il dirige durant douze ans, Georges Thill, né en 1935, a contribué à promouvoir le co–développement durable.

La science est pour cet intellectuel chrétien une activité innovante et créatrice : on y transgresse les standards admis, on progresse par écart. Soutenue à l’Institut catholique de Paris, sa thèse doctorale La Fête scientifique le révèle comme un précurseur de la socio-épistémologie des sciences.

La reconnaissance de la techno–science comme une activité humaine, individuelle et sociale l’ont rendu attentif aux limites de l’expertise. C’est dans la critique des sciences et leurs rapports avec la société que Georges mènera ses activités d’enseignant, de chercheur et de militant.

Il fonde et assure la coordination scientifiquedu réseau PRELUDE (Programme de recherche et de liaison universitaires pour le développement). Cette ONG présente sur les cinq continents contribue à combiner les savoirs locaux ou traditionnels avec les sciences et les technologies avancées et préconise le métissage des cultures.




Nous Vous Suggérons Aussi

La construction d'un réseau de développement durable dans une université
Une analyse sociologique
Jean Nizet, Denise Van Dam

Collection

Prelude

Sujets

Développement durable